Défi piano #20# Miyazaki

Princesse Mononoké, Ashitaka and San

Pour ce 20e jour de défi, j’ai appris et enregistré Ashitaka and San, extrait de Princesse Mononoké.

Défi Piano #20# Princesse Mononoké, Ashitaka and San
Princesse Mononoké, Hayao Miyazaki

Princesse Mononoké fait partie des animés les plus réussis et populaires du studio Ghibli. Il a connu un grand succès au Japon et dans le monde entier, confirmant Miyazaki comme un maître de l’animation.

Comme souvent, c’est le fameux Joe Hisaishi qui a composé les musiques majestueuses du film. Si vous voulez en savoir plus sur ce génial compositeur, je vous invite à lire l’interview qu’il a donné à Libération. Il y retrace son parcours et raconte le processus créatif à l’œuvre lorsqu’il compose.

Petit rappel de l’histoire

L’histoire se passe durant l’ère Muromachi, au XVe siècle. À cette époque, la forêt japonaise se dépeuple à cause de l’homme. Un jour, un sanglier possédé par un démon sort de cette forêt pour attaquer le village du jeune Ashitaka.

Le futur chef du clan Emishi vient à bout du sanglier démoniaque mais est gravement touché. La blessure qu’il porte est une gangrène maudite qui aura raison de sa vie. Pour éviter cela, il doit partir à la recherche du dieu Cerf.

Sur sa route il croisera San, la Princesse Mononoké. Recueillie par des loups, elle a développé une profonde amertume et dégoût pour la race humaine. Cette haine s’installe dans les combats entre les habitants de la forêt et ceux des villages alentours.

Ashitaka est touchée par San et en tombe amoureux. San quant à elle ressent un dégoût trop intense pour la race humaine et se refuse à nouer quelques sentiments pour un humain. Ashitaka et San finiront malgré tout par unir leur cœur au sein d’une bataille finale dramatique.

Pour une analyse plus approfondie de l’histoire, je vous invite à lire l’excellent article qu’en a fait Les Inrocks.

C’est quoi ce défi ?

Dans ce défi, j’apprends et enregistre par cœur un morceau par jour, pendant 30 jours. J’ai choisi d’emprunter chacun des morceaux à un recueil de BO des studios Ghibli.

Les versions simplifiées du recueil me permettent d’en mémoriser un par jour tout en profitant de leurs belles mélodies. Je vous invite à aller voir l’article sur mon défi pour en savoir plus.

Ashitaka and San, Princesse Mononoké

Pour ce vingtième jour de défi, j’ai appris un troisième et dernier thème extrait de Princesse Mononoké. Il s’agit de Ashitaka and San.

Brève analyse de la structure

L’ensemble du morceau peut être découpé en deux grandes parties.

La première partie comporte le thème principal. Celui-ci se découpe en deux phrases, comme d’habitude.

Dès le début, ce qu’on remarque, c’est le motif d’accompagnement main gauche répété tout le long de la première phrase. La main droite offre de courts et simples motifs qui s’entre-croisent avec ceux de la main gauche.

Dans la deuxième phrase, la mélodie se développe davantage, prend de l’espace et la main gauche se libère du motif répété. Pause en demi-cadence. Puis l’ensemble des deux phrases est répété pour s’achever sur une cadence parfaite.

La deuxième partie comporte le thème secondaire. Il est en majeur, comme le premier. Mais cette fois la main gauche n’accompagne qu’avec de longues rondes. La mélodie main droite quant à elle développe plus de notes conjointes ascendantes et descendantes.

La seconde phrase de cette deuxième partie développe la première et joue avec. On entend alors des couleurs harmoniques différentes avec des emprunts en mineur qui approfondissent le discours. La mélodie quant à elle navigue librement sur chaque accord. On entend les motifs de la première phrase repris et variés. Quelque choses s’est passé, s’est libéré.

Ensuite, contrairement à d’habitude, pas de retour du premier thème pour conclure. En effet, suite aux deux phrases du thème secondaire, il y a comme une petite partie supplémentaire. Celle-ci est dédiée à la conclusion. Avec un nouveau motif, très lent, très simple, qui ne fait qu’accompagner la progression harmonique. L’ensemble se termine sur un accord de Do7 égrainé lentement par la main droite à partir d’une basse.

On n’est pas revenu à la situation initiale. Quelque chose s’est transformé, apaisé. On est à la fin de la bataille.

Recueil Ghibli simplifié

À propos du recueil de BO des studios Ghibli dont je me sers pour le défi. Il permet de profiter rapidement de leurs mélodies. Elles sont agréables à l’oreille et relativement faciles à apprendre pour la plupart. Je vous le mets donc en lien si ça vous intéresse.

Partagez
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *