Retrouver n’importe quel accord au piano

Bienvenue à nouveau sur Libérer son piano ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute profiter de mon guide pour comprendre et improviser au piano grâce aux accords : cliquez ici pour le télécharger gratuitement ! 🙂

Vous avez sans doute déjà entendu parler des accords. Mais qu’est-ce que c’est exactement et comment retrouver n’importe quel accord au piano ?

Je vais vous expliquer ici de manière simple à reconstruire un accord à partir de son nom ou de sa notation. Vous verrez la logique mathématique qui s’y cache, ainsi qu’une méthode instinctive pour vous aider à tous les retrouver sur votre piano.

Pourquoi apprendre à retrouver n’importe quel accord au piano ?

Liste de bénéfices

Savoir reconnaître et retrouver n’importe quel accord au piano peut vous servir à :

  • apprendre plus vite vos morceaux
  • simplifier l’accompagnement main gauche sur vos morceaux
  • comprendre la construction de vos morceaux et donc mieux les apprendre
  • mémoriser plus rapidement et plus efficacement
  • composer un accompagnement pour une mélodie
  • lire des partitions de chanson
  • improviser
  • etc.

Les accords sont présents dans tous vos morceaux

La majorité des morceaux que vous travaillerez, classiques ou modernes, sont composés à partir des accords. Vous pouvez notamment simplifier et réduire l’accompagnement d’une mélodie grâce aux accords.

Savoir reconnaître et reconstruire ces accords vous permettra ainsi de mieux comprendre et donc mieux apprendre vos morceaux, mais aussi de les simplifier, de composer, improviser

Voyons donc ce qu’est un accord et à quoi il correspond sur votre piano.

Qu’est-ce qu’un accord ?

Un accord, c’est tout simplement une superposition d’au moins 3 sons. Dès que vous jouez au moins trois notes différentes en même temps, vous jouez un accord 🙂

Les accords de base

Je vous laisse donc imaginer la richesse et la variété des combinaisons !

Mais en réalité, derrière toutes ces combinaisons possibles se cache un certain type d’accord qui constitue une sorte de base à tous les autres accords. Ce sont ces accords “de base” dont je vais vous parler.

Je vais vous montrer comment les reconnaître sur votre piano. C’est grâce à eux que vous pourrez retrouver n’importe quel autre accord par la suite.

Les accords parfaits Majeurs ou mineurs

Ces accords de base sont appelés des accords “parfaits”. Ils sont tous constitués de 3 notes différentes, ni plus ni moins. Ils peuvent être soit “Majeurs“, soit “mineurs“.

Je le redis : il existe une quantité d’autres accords, mais nous parlerons seulement des accords “parfaits”. Ces accords constituent une base de compréhension mais aussi de construction pour tous les autres accords. Nous aurons l’occasion de voir dans un autre article pourquoi et comment 🙂

Liste de tous les accords parfaits

Tout d’abord, sachez que l’on peut construire un accord parfait majeur ou mineur à partir de n’importe quelle note sur le piano :

  • DO => Do Majeur, Do mineur
  • RÉ => RÉ Majeur, RÉ mineur
  • etc.

Ce principe s’étend également aux notes dièses et bémols :

  • DO# => DO# Majeur, DO# mineur
  • DOb => DOb Majeur, DOb mineur
  • RÉ# => RÉ# Majeur, RÉ# mineur
  • RÉb => RÉb Majeur, RÉb mineur
  • etc.

Vocabulaire

“Truc” Majeur ou mineur

“Truc” est à remplacer par n’importe quelle note, qu’elle soit dièse ou bémol ou “normale”.

Dès que vous entendez ça, il s’agit d’un accord parfait à trois sons.

La notation anglo-saxonne : A, B, etc.

C’est cette notation que vous retrouverez souvent sur des partitions de chanson. Chaque lettre correspond tout simplement à une note…

  • A = LA
  • B = SI
  • C= DO
  • D= RÉ
  • E = MI
  • F = FA
  • G = SOL
  • Ab = LAb
  • etc

… MAIS !

En réalité, dans vos partitions, la lettre indiquera toujours l’accord construit sur la note en question. La même lettre sans autre précision indique alors qu’il s’agit de l’accord Majeur. L’accord mineur lui sera indiqué par un petit “m” :

  • “A” = La Majeur
  • “Am” = La mineur
  • “B” = Si Majeur
  • “Bm” = Si mineur
  • etc.

Retrouver n’importe quel accord Majeur ou mineur au piano

Ça y est on y vient ! Je vais vous expliquer comment retrouver n’importe lequel de ces accords sur votre piano de manière logique et efficace.

On traitera donc des accords “de base”, qui sont des accords composés de trois sons, appelés parfaits. Ces accords peuvent être Majeurs ou mineurs. Ils se construisent à partir de la note qui leur donne leur nom. Exemple : Do Majeur se construit à partir de DO.

Il nous manque donc chaque fois 2 notes pour recomposer tous ces accords à 3 sons.

Deux méthodes complémentaires

Pour les trouver, il y a deux méthodes complémentaires :

  1. La première suit une logique mathématique infaillible pour être sûr de ne pas se tromper. Utile pour vérifier et se rassurer.
  2. La deuxième, une logique plus instinctive et rapide basée sur l’appréciation visuelle. Nécessaire pour maîtriser ce concept sans trop réfléchir.

1_ Logique mathématique des demi-tons

Qu’est-ce qu’un demi-ton ?

Un demi-ton est le plus petit intervalle qui sépare deux notes sur le clavier. Lorsqu’on additionne 2 demi-tons, on obtient 1 ton.

Clavier de piano : tons et demi-tons
  • Entre Do et Do# il y a 1/2 ton (idem pour Do#-Ré, Ré-Ré#, Ré#-Mi, etc.)
  • Entre Do et Ré il y a 2 x 1/2 ton = 1 ton (idem pour RÉ-MI, FA-SOL, SOL-LA, LA-SI)
  • Attention : entre Mi et Fa il y a 1/2 ton (idem pour SI-DO)

Accord Majeur = 4 demi-tons + 3 demi-tons

Un accord Majeur est composé de 4 demi-tons, puis de 3 demi-tons.

Exemple avec DO MAJEUR :

Retrouver n'importe quel accord au piano : les accords Majeurs

Les étapes :

  • On part de DO puisqu’on cherche DO Majeur.
  • La note de départ, DO, compte comme point 0.
  • On parcourt 4 demi-tons pour notre premier intervalle. En partant de DO, cela nous conduit jusqu’à MI.
  • On repart de MI comme s’il était le point 0 à son tour.
  • On cherche à parcourir 3 demi-tons pour notre second intervalle. En partant de Mi, cela nous conduit à SOL.
  • Et voilà notre accord de DO majeur = DO + MI + SOL.

Grâce au bon nombre de demi-tons, vous êtes sûr de retrouver n’importe quel accord majeur sur votre piano 🙂

Accord mineur = 3 demi-tons + 4 demi-tons

Un accord mineur est composé de 3 demi-tons, puis de 4 demi-tons. C’est l’inverse de l’accord Majeur 🙂

Par rapport au même accord en Majeur, la note de départ et celle d’arrivée resteront les mêmes, seule celle du milieu va changer. Observez l’exemple avec DO MINEUR :

Retrouver n'importe quel accord au piano : les accords mineurs

Les étapes :

  • On part de DO puisqu’on cherche DO mineur.
  • La note de départ, DO, compte comme point 0.
  • On parcourt 3 demi-tons pour notre premier intervalle. En partant de DO, cela nous conduit jusqu’à MI bémol.
  • On repart de MIb comme s’il était le point 0 à son tour.
  • On cherche à parcourir 4 demi-tons pour notre second intervalle. En partant de Mib, cela nous conduit à SOL.
  • Et voilà notre accord de DO mineur = DO + MIb + SOL.

Grâce au bon nombre de demi-tons, vous êtes sûr de retrouver n’importe quel accord mineur sur votre piano 🙂

2_ Logique intuitive et visuelle

La démarche de compter les demi-tons est un peu fastidieuse. Elle permet surtout d’être capable par soi-même de retrouver n’importe quel accord au piano de manière sécure.

Pour aller plus vite, je vous propose deux astuces.

Astuce 1 : compter une note sur deux

A partir de votre note de départ, compter une note sur deux pour retrouver les autres notes de votre accord.

Exemple :

  • DOMIFASOL
  • MIFASOLLA
  • etc.

Inconvénients :

Cette méthode est incomplète car elle ne vous permet pas de penser les notes noires, les bémols ou les dièses. Mais vous pouvez l’utiliser en combinaison de l’astuce suivante pour que cela fonctionne.

Astuce 2 : proportion visuelle = moitié approximative

Chaque accord comprend en tout 7 demi-tons. C’est un nombre impair.

L’écart sera donc légèrement plus grand entre la première et la deuxième note dans le cas d’un accord Majeur. C’est l’inverse pour un accord mineur.

  • Accord Majeur = 4 demi-tons / 3 demi-tons
  • Accord mineur = 3 demi-tons / 4 demi-tons

Combinez l’estimation de ces écarts visuels sur le clavier en vous rappelant de sauter une note sur deux. La répartition de l’espace penchera un peu plus d’un côté ou de l’autre suivant que l’accord sera Majeur ou mineur.

Entraînez vous à retrouver n’importe quel accord au piano

Mémoriser c’est pratiquer

Pour bien comprendre et mémoriser ces principes, je vous invite vivement à chercher par vous-même à reconstruire n’importe quel accord au piano.

Choisissez de faire dans un premier temps uniquement des accords Majeurs par exemple. Choisissez une note au hasard, puis cherchez à reconstruire l’accord Majeur.

Pratiquez d’abord la méthode des demi-tons. Puis au bout d’un certain temps, essayer de remplacer cette méthode par la visualisation des écarts de note.

Ensuite, faites la même chose avec les accords mineurs 🙂

Un outil redoutable

Cela peut sembler fastidieux au début. Mais vous allez voir que cela va vous aider à comprendre et pratiquer un tas de choses au piano qui vous simplifieront la vie.

Je ferai référence à cet article régulièrement pour me permettre d’aller plus loin dans ce que je vous propose grâce aux accords. Analyse d’œuvres, mémorisation, compréhension, improvisation, etc.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite chaudement à télécharger mon guide gratuitComprendre et improviser au piano grâce aux accords !“.

Vous y retrouverez une quinzaine d’exercices pour maîtriser certaines bases avec les accords. Ils sont écrits sur partitions et se présentent comme des jeux progressifs et accessibles aux débutants.

Tout est expliqué en détails dans le guide et dans une longue vidéo dans laquelle je joue chaque exercice au piano. Cliquez ici pour en savoir plus.

Tableau récapitulatif

Voici un tableau qui récapitule tous les accords (avec notation anglo-saxonne).

Retrouver n'importe quel accord au piano : tableau de tous les accords majeurs et mineurs

Je vous le mets juste au cas où vous seriez perdu et pour vérifier votre travail. Je vous déconseille fortement d’essayer de les apprendre par cœur à partir du tableau. Ce sera très indigeste et vous abandonnerez probablement bien vite.

Ce sera bien plus efficace, profitable et ludique pour vous d’apprendre à les reconstruire par vous-même, à l’aide des méthodes cités plus haut.

Vidéo récapitulative et illustrative

Je vous souhaite un bon travail ! J’espère que cet article vous a plu et qu’il va vous permettre de belles évolutions. Prenez votre temps et amusez vous avec ce nouveau concept 🙂

Partagez
  •  
    50
    Partages
  • 50
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *